Retour à www.bahai.com

1- 800 - 22 - UNITE

Pour plus d'information sur la Foi Bahá'íe aux Etats Unis

Bienvenue à la  revue LES BAHÁ'ÍS-- hébergé par www.bahai.com

Un regard sur la Communauté Mondiale de la Foi Bahá'íe

Précédente Accueil Suivante


A propos de :

La Revue Les Bahá'ís


Accueil :
Page de Couverture

Sommarie : Sommario
bullet.gif (837 bytes) Les Bahá'ís
bullet.gif (837 bytes) L'Unité dans la
diversité
bullet.gif (837 bytes) Bahá'u'lláh
bullet1.gif (837 bytes) Religion, éthique et
société
bullet1.gif (837 bytes) Les principes
spirituels
bullet1.gif (837 bytes) Un système 
d'organisation
mondiale
bullet1.gif (837 bytes) Le chemin parcouru
en un siècle
bullet1.gif (837 bytes) Vieux problèmes et
solutions nouvelles
bullet1.gif (837 bytes) Vers un nouvel ordre
mondial

Vers un nouvel ordre mondial
LA VISION DE L'AVENIR DE BAHÁ'U'LLÁH

Les Bahá'ís pensent que les changements et les bouleversements spectaculaires auxquels nous avons assisté au cours de ce dernier siècle -et qui continuent de se produire- ont pour origine l'apparition d'un nouveau Messager de Dieu, et sont influencés par l'aube de cette nouvelle Révélation

Il y a quelques années, l'expression "nouvel ordre mondial" a subitement réapparu dans le langage courant.

En 1988, le président soviétique Mikhaïl Gorbatchev évoquait devant les Nations unies la nécessité de rechercher "un consensus universel" étant donné que l'humanité progresse dans la voie d'un "nouvel ordre mondial." En 1990, le président George Bush reprenait l'expression pour décrire le nouveau degré de coopération de l'après-guerre froide en faisant particulièrement allusion à l'action des Nations unies contre l'agression dans le Golfe persique.

Depuis, l'expression a été reprise par les universitaires, les journalistes et les dirigeants du monde. Elle constitue un thème de discussion sur l'organisation la meilleure pour la prochaine étape de la vie sociale et politique de la planète.

Malgré toutes ces discussions, le nouvel ordre mondial n'a pas encore de vraie définition. On le voit poindre à l'horizon mais on en devine seulement le contenu.

Pour les Bahá'ís, l'expression, "nouvel ordre mondial" a une signification particulière bien précise. Il y a plus de cent ans, Bahá'u'lláh l'a évoquée pour définir une série de changements importants dans la vie politique, sociale et religieuse du monde. "Les signes de bouleversements et de chaos imminents sont aujourd'hui visibles, étant donné que l'ordre présent paraît lamentablement défaillant", a-t-il écrit. "Le jour approche où l'actuel ordre des choses sera renversé et un nouvel ordre se dressera à la place." Les Bahá'ís pensent que les changements et les bouleversements fantastiques de ce dernier siècle -et que nous continuons d'observer- ont été provoqués par la venue d'un nouveau Messager de Dieu et éclairés par la lumière d'une nouvelle Révélation. On pourrait considérer cette affirmation comme un raccourci audacieux né d'une croyance aveugle. Et pourtant, si Dieu existe et si Son représentant est venu sur terre il y a un siècle, les conséquences devraient effectivement se faire sentir bien au-delà de l'horizon de Sa présence immédiate.

Ainsi, pour les Bahá'ís, le concept d'un nouvel ordre mondial signifie un peu plus qu'une simple réorganisation politique, la proclamation visionnaire de quelques dirigeants du monde ou la construction rationnelle de quelques universitaires. Il s'agit plutôt d'un "étonnant système" esquissé par Bahá'u'lláh qui représente l'application intégrale de ses principes et de ses enseignements. Le nouvel ordre mondial, comme la Foi bahá'íe elle-même, couvre toutes les activités humaines, depuis le domaine social et politique jusqu'aux relations quotidiennes qui marquent notre vie personnelle, culturelle, spirituelle, économique et sociale. C'est une réorganisation externe et interne.

Cette vision grandiose est à la fois ce à quoi les Bahá'ís travaillent et ce qu'ils considèrent comme imminent. Elle est, par essence, l'accomplissement de la vision d'Isaïe dans la Bible, le temps où les nations "changeront leurs épées en charrues et leurs lances en serpettes…, et n'apprendront plus à se faire la guerre". C'est le sens de la prière des Chrétiens qui, depuis des siècles récitent le Notre Père attestant la venue du Règne de Dieu: "Que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel."

La promesse islamique de voir la lumière de la justice de Dieu se répandre un jour sur la terre tout entière "où tu ne verras ni gouffres, ni aspérités" vise le même objectif.

On aperçoit aujourd'hui les germes de cette transition dans les changements et les bouleversements qui annoncent ce nouvel ordre mondial ; l'émergence de cet ordre est visible de mille façons : la lutte séculaire pour l'égalité des hommes et des femmes, pour le renforcement de la justice économique et l'élimination des différences habituelles de richesse et de classe et enfin pour l'interdépendance mondiale.

Bahá'u'lláh a prévu toutes ces tendances. Il a parlé de l'imminente transformation de l'humanité et promulgué un ensemble de principes et de règlements destinés à promouvoir le progrès social au cours de cette ère nouvelle.

Aujourd'hui, de nombreux visionnaires développent des principes et des idées similaires; en fait, comme on l'a noté plus haut, les enseignements sociaux de Bahá'u'lláh sont devenus à bien des égards synonymes de la définition moderne d'une société progressiste.

Pourtant, la promulgation d'une nouvelle idéologie sociale ne suffit pas à elle seule à transformer le monde et à instaurer le nouvel ordre mondial -on le voit avec l'effondrement du communisme.

Le nouvel ordre mondial ne peut se construire que sur la compréhension profonde de la réalité spirituelle de l'humanité - réalité qui est l'essence même de notre nature.

C'est le monde spirituel qui est la source des qualités humaines qui engendrent l'unité et l'harmonie, nous donnent notre capacité d'intuition et de compréhension et nous permettent de mener à bien des entreprises de coopération. Parmi ces qualités figurent l'amour, le courage, l'intuition, l'abnégation et l'humilité. Essentiellement spirituelles par nature, ces qualités constituent le fondement essentiel quoiqu'invisible de la société humaine.

Il est peut-être plus facile de comprendre l'interaction entre les qualités spirituelles et le développement social en rappelant comment les précédents grands maîtres religieux ont guidé l'humanité dans le passé. Le code moral des Dix commandements trouvant son expression dans presque toutes les traditions religieuses, sert d'exemple à ces enseignements religieux en même temps que d'orientation morale et d'invitation à l'accomplissement spirituel. Ils ont imprégné la conscience humaine et partout restructuré les cultures. Même pour un non-croyant, la valeur de ces enseignements est évidente.

Dans le passé, ces enseignements spirituels ont essentiellement porté sur les actions individuelles - ou sur la cohésion de groupes relativement restreints d'individus. De même, la morale visait essentiellement le comportement de l'individu : tu ne voleras pas ; tu ne mentiras pas ; tu aimeras ton prochain.

Aujourd'hui, nous comprenons que la spiritualité doit englober non seulement la vie privée et en groupe mais aussi le progrès collectif de l'humanité dans son ensemble. En fait, ce n'est que parce que la race humaine est enfin arrivée à sa majorité que les prophéties mythiques d'une ère de paix et de justice peuvent s'accomplir.

Le message essentiel de Bahá'u'lláh est un appel à l'unité qui s'adresse au monde entier : "Que votre vision englobe le monde au lieu de se confiner à vous-mêmes." Un siècle après sa mort, cet appel commence à se faire entendre dans une communauté qui représente un microcosme de la race humaine et qui est établie dans tous les coins du globe.

L'existence de la communauté bahá'íe nous montre à l'évidence que l'humanité, dans toute sa diversité, peut apprendre à vivre et travailler comme un peuple unique dans une patrie mondiale. Elle nous pousse également à examiner sérieusement et sans passion les révélations de cette figure extraordinaire, Bahá'u'lláh, à qui elle doit son existence et sa continuité.

Suivante:


"Extrait de la brochure Les Bahá'ís, publiée par la Communauté Internationale  Bahá'íe".


Précédente  |  Vers le haut   |  Suivante

Le site miroir de la revue Les Bahá'ís


Dans le cadre d'un projet parrainé par la Communauté internationale bahá'íe au moment du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, les enfants d'écoles bahá'íes du monde entier ont fait des dessins et peintures sur le thème de I'environnement. Cette peinture, réalisée par un enfant de 10 ans, élève à l'école bahá'íe Splendour du Bengale occidental, en Inde, a servi de couverture à un livre sur les meilleures oeuvres réalisées par des enfants, intitulé "L'avenir appartient aux enfants" et publié pour le Sommet de Rio.

Présentation de la Déclaration de paix par I'Assemblée spirituelle locale de Nabala, Zambie, au Chef de I'Etat, Kenneth Kaunda.

Maison d'adoration bahá'íe de Samoa.


 

 

 

 

© Depuis 1997 www.bahai.com

Merci de votre visite