Retour à www.bahai.com

1- 800 - 22 - UNITE

Pour plus d'information sur la Foi Bahá'íe aux Etats Unis

Bienvenue à la  revue LES BAHÁ'ÍS-- hébergé par www.bahai.com

Un regard sur la Communauté Mondiale de la Foi Bahá'íe

Précédente Accueil Suivante


A propos de :

La Revue Les Bahá'ís


Accueil :
Page de Couverture

Sommarie : Sommario
bullet.gif (837 bytes) Les Bahá'ís
bullet.gif (837 bytes) L'Unité dans la
diversité
bullet.gif (837 bytes) Bahá'u'lláh
bullet1.gif (837 bytes) Religion, éthique et
société
bullet1.gif (837 bytes) Les principes
spirituels
bullet1.gif (837 bytes) Un système 
d'organisation
mondiale
bullet1.gif (837 bytes) Le chemin parcouru
en un siècle
bullet1.gif (837 bytes) Vieux problèmes et
solutions nouvelles
bullet1.gif (837 bytes) Vers un nouvel ordre
mondial

Les Bahá'ís
REGARDS SUR UNE COMMUNAUTÉ MONDIALE

Fondée il y a près d'un siècle et demi, la Foi bahá'íe est rapidement devenue l'une des religions les plus répandues de notre temps. En effet, avec plus de cinq millions de fidèles répartis dans au moins 232 pays et territoires indépendants, cette Foi est la deuxième religion la plus représentée sur le plan géographique après le Christianisme. On trouve des Bahá'ís dans plus de 116 000 localités dans le monde, ce qui témoigne de leur attachement à l'idéal de citoyenneté universelle.

Le caractère mondial de la Foi bahá'íe transparaît dans la composition de ses membres. Echantillon de l'humanité, les Bahá'ís appartiennent pratiquement à tous les pays, groupes ethniques, cultures, professions, classes sociales ou économiques. Ils représentent plus de 2 100 groupes tribaux et ethniques. Ne formant qu'une seule communauté, sans schisme ni factions, la Foi bahá'íe constitue ce qui est probablement le groupe organisé d'individus le plus diversifié et le plus étendu de la Terre.

Le fondateur de cette Foi est Bahá'u'lláh, noble persan originaire de Téhéran, qui, au milieu du dix-neuvième siècle, renonça à une existence princière faite de confort et de sécurité pour vivre persécutions et dénuement. Bahá'u'lláh prétendit n'être rien moins que le nouveau Messager de Dieu. Sa vie, son œuvre et son influence sont comparables à celles d'Abraham, Krishna, Moïse, Zoroastre, Bouddha, le Christ et Mohammad. Dans cette succession, pour les Bahá'ís, Bahá'u'lláh est le dernier en date des Messagers de Dieu.

"Voici le jour où les plus précieuses faveurs ont été prodiguées aux hommes, le jour où Sa puissante grâce a imprégné toutes les choses créées" --Bahá'u'lláh

L'unité est le thème central du message de Bahá'u'lláh. Il a enseigné qu'il n'y a qu'un seul Dieu, une seule race humaine et que toutes les religions du monde constituent des étapes de ce que Dieu a voulu et projeté pour l'humanité. Enfin, a-t-il affirmé, l'humanité est arrivée à maturité. Comme l'ont prédit toutes les Ecritures du passé, le temps de l'unification de tous les peuples en une société mondiale pacifique et bien intégrée est arrivé. "La Terre n'est qu'un seul pays et tous les hommes en sont les citoyens", a-t-il écrit.

La plus jeune des religions indépendantes du monde, la Foi fondée par Bahá'u'lláh, se distingue des autres religions par plusieurs aspects. Elle a un système particulier d'administration globale avec des conseils librement élus dans plus de 18 000 localités.

Elle a sa manière propre de traiter les problèmes sociaux contemporains. Les textes de la Foi et les nombreuses activités de ses membres traitent de presque tous les courants majeurs du monde contemporain, depuis la nouvelle philosophie sur la diversité culturelle et la préservation de l'environnement jusqu'à la décentralisation de la prise de décision, en passant par l'attachement renouvelé à la famille et à la moralité et à l'appel en faveur d'un "nouvel ordre mondial".

Toutefois, ce qui caractérise essentiellement la Foi bahá'íe, c'est son unité. Contrairement aux autres religions, sans parler de la plupart des mouvements sociaux et politiques, la Foi bahá'íe a su résister à la tentation de se diviser en sectes et sous-groupes. Elle a maintenu son unité malgré une histoire aussi tourmentée que celle de n'importe quelle religion du passé.

Au cours des cent années écoulées depuis la mort de Bahá'u'lláh, le processus d'unification mondiale qu'il appelait de ses voeux a bien progressé. Au fil de l'histoire, les barrières traditionnelles de race, de classe, de croyance et de nation sont progressivement tombées. Les forces à l'oeuvre, prédisait Bahá'u'lláh, donneront finalement naissance à une civilisation universelle. Le principal défi à relever par les peuples de la Terre est de reconnaître leur unité et d'aider à la création de ce monde nouveau.

"La croyance en Dieu se meurt dans tous les pays; rien de moins que son bienfaisant remède ne peut la rétablir" Bahá'u'lláh

L'éclosion d'une société mondiale, repose sur certains principes fondamentaux, à savoir : l'élimination de toutes formes de préjugés, l'égalité totale entre les sexes, la reconnaissance de l'unité fondamentale des grandes religions du monde, l'élimination des écarts excessifs de richesse et de pauvreté, l'éducation pour tous, l'harmonie entre la science et la religion, un équilibre durable entre la nature et la technologie et, enfin, la mise en place d'une confédération mondiale fondée sur la sécurité collective et l'unité de l'humanité.

Les Bahá'ís du monde entier manifestent leur attachement à ces principes, essentiellement en favorisant la transformation de l'individu et de la collectivité. Cet attachement se concrétise, entre autres, par les nombreux petits projets communautaires de développement économique et social lancés ces dernières années.

En établissant un réseau unifié de conseils administratifs à l'échelle locale, nationale et internationale, les Bahá'ís ont construit une communauté mondiale étendue et diversifiée - caractérisée par un mode de vie et d'activité particulier - qui est un modèle encourageant de coopération, d'harmonie et d'action sociale. Dans un monde aux idéaux et aux engagements si divers, c'est en soi un résultat remarquable.

Le présent document s'efforce de retracer cette histoire.

Suivante:


"Extrait de la brochure Les Bahá'ís, publiée par la Communauté Internationale  Bahá'íe".


Précédente  |  Vers le haut   |  Suivante

Le site miroir de la revue Les Bahá'ís


Le 29 mai 1992, des Bahá'ís de plus de 170 pays ont participé à une cérémonie aux chandelles au tombeau de Bahá'u'lláh en commémoration du 100ème anniversaire de son décès. Le tombeau de Bahá'u'lláh est situé près de !saint-Jean-d'Acre, Israël.

Les Baha'is ont établi un réseau mondial de conseils administratifs, aux échelons locaux, régionaux et nationaux. La photo montre la première Assemblée spirituelle locale de Bratislava, Slovaquie, élue en 1991.

L'engagement des communautés baha'ies en faveur de la justice sociale se concrétise dans les quelque 1300 activités de développement économique et social qu'elles gèrent dans le monde. Nombre de ces projets sont axés sur la préservation de l'environnement. On voit ici se réaliser un projet de plantation d'arbres entrepris par des élèves de l'école baha'ie Rabbani près de Gwalior en Inde.


 

 

 

 

© Depuis 1997 www.bahai.com

Merci de votre visite