Retour à www.bahai.com

1- 800 - 22 - UNITE

Pour plus d'information sur la Foi Bahá'íe aux Etats Unis

Bienvenue à la  revue LES BAHÁ'ÍS-- hébergé par www.bahai.com

Un regard sur la Communauté Mondiale de la Foi Bahá'íe

Précédente Accueil Suivante


A propos de :

La Revue Les Bahá'ís


Accueil :
Page de Couverture

Sommarie : Sommario
bullet.gif (837 bytes) Les Bahá'ís
bullet.gif (837 bytes) L'Unité dans la
diversité
bullet.gif (837 bytes) Bahá'u'lláh
bullet1.gif (837 bytes) Religion, éthique et
société
bullet1.gif (837 bytes) Les principes
spirituels
bullet1.gif (837 bytes) Un système 
d'organisation
mondiale
bullet1.gif (837 bytes) Le chemin parcouru
en un siècle
bullet1.gif (837 bytes) Vieux problèmes et
solutions nouvelles
bullet1.gif (837 bytes) Vers un nouvel ordre
mondial

L'ère du Gardien, l'oeuvre de Shoghi Effendi

Le 28 novembre 1921, Abdu'l-Bahá est décédé paisiblement pendant son sommeil.

Comme son père, il était préoccupé par les risques de schisme religieux après sa mort. Il a donc lui aussi laissé un testament clair et explicite - qui complète l'Alliance établie par Bahá'u'lláh.

Dans ce document, Abdu'l-Bahá désigne le plus âgé de ses petits-fils, Shoghi Effendi Rabbaní pour lui succéder comme Gardien de la Foi bahá'íe. Le Gardiennat était une institution prévue par Bahá'u'lláh.

Dans cette institution, Shoghi Effendi faisait autorité comme interprète des enseignements bahá'ís.

Né à Saint-Jean-d'Acre le 1er mars 1897, Shoghi Effendi a passé une bonne partie de sa petite enfance sur les genoux de Abdu'l-Bahá. Il a suivi les cours de l'université américaine à Beyrouth puis ceux de l'université d'Oxford où il a acquis une parfaite maîtrise de la langue anglaise et de la culture occidentale.

Pendant le ministère de Shoghi Effendi, la Foi bahá'íe est véritablement devenue une religion mondiale. Lorsque Abdu'l-Bahá est décédé en 1921, il y avait 100 000 Bahá'ís. La plupart d'entre eux vivaient en Iran ou dans d'autres pays du Moyen-Orient. Une poignée de disciples vivait en Inde, en Europe et en Amérique du nord - 35 pays en tout. Environ 36 années plus tard, au moment du décès de Shoghi Effendi en 1957, le nombre de Bahá'ís était passé à 400 000 environ résidant dans plus de 250 pays, territoires ou colonies.

Dans ses lettres, Shoghi Effendi donne également des orientations concernant le système d'élections et de prise de décision collégiale qui est devenu l'une des caractéristiques de la Foi bahá'íe. Il a écrit des lettres aux nouvelles institutions bahá'íes pour leur expliquer les implications des enseignements de Bahá'u'lláh sur des questions se rapportant aussi bien à la vie de la famille qu'à l'organisation du monde. Il explique les relations de la Foi bahá'íe avec les autres religions et doctrines. Sa pensée lucide et pénétrante fait en outre le point sur la position particulière des Baha'is sur la morale, la théologie et l'histoire.

L'aspect peut-être le plus important des lettres de Shoghi Effendi - pour ce qui est de la croissance de la Foi bahá'íe - est qu'elles ont été pour le monde bahá'í une source constante d'encouragement et d'appui. Bien que la Foi bahá'íe soit aujourd'hui largement respectée, devenir bahá'í c'était, dans les années 1930, 1940, ou 1950, s'exposer à la suspicion et au ridicule.

La vision claire qu'a eue Shoghi Effendi de la Foi bahá'íe en tant que révélation de Dieu et sa certitude de son triomphe ultime ont fortifié une génération de croyants qui, bien que peu nombreux, ont réussi à propager le message de Bahá'u'lláh dans tous les coins du monde.


La Maison Universelle de Justice

Au moment du décès de Shoghi Effendi, en 1957, la Foi avait une base suffisante d'Assemblées spirituelles nationales et locales pour permettre l'élection de la Maison Universelle de Justice, autorité législative prévue par Bahá'u'lláh.

Pour les Bahá'ís, l'établissement tant attendu de la première Maison Universelle de Justice, le 21 avril 1963, représentait un événement capital. Elle avait été conçue par Bahá'u'lláh qui affirmait qu'elle serait infailliblement guidée par Dieu dans ses décisions.

"Grande, ô Terre, est ta bénédiction car tu es devenue le marchepied de ton Dieu, et tu as été choisie pour être le siège de son puissant trône"  Bahá'u'lláh

Les neuf membres choisis cette année-là à scrutin secret étaient originaires de quatre continents, de trois grandes religions (juive, chrétienne et musulmane) et de diverses ethnies. Depuis, les élections de la Maison Universelle de Justice ont lieu tous les cinq ans.

En tant qu'institution suprême de la Foi bahá'íe, la Maison Universelle de Justice a pris en main la croissance et le développement de la communauté mondiale bahá'íe en lançant une série de plans ; chacun s'étalant sur cinq à neuf ans et proposant divers objectifs pour l'expansion et la reconnaissance des Bahá'ís.

En 1963, la communauté bahá'íe comptait 400 000 membres. Elle était répartie dans 11 000 localités et était organisée en 56 communautés nationales et régionales. En 1992, il y avait environ
5 000 000 Bahá'ís résidant dans plus de 116 000 localités avec 165 communautés nationales.

Suivante:


"Extrait de la brochure Les Bahá'ís, publiée par la Communauté Internationale  Bahá'íe".


Précédente  |  Vers le haut   |  Suivante

Le site miroir de la revue Les Bahá'ís


Shoghi Effendi

Shoghi Effendi


En novembre 1992, quelque 30 000 Bahá'ís se sont réunis au  Jacob K. Javits Convention Center de New York pour le second Congrès Mondial Bahá'í, qui marquait le 100° anniversaire de l'ascension de Bahá'u'lláh.


 

 

 

 

© Depuis 1997 www.bahai.com

Merci de votre visite