Retour à www.bahai.com

1- 800 - 22 - UNITE

Pour plus d'information sur la Foi Bahá'íe aux Etats Unis

Bienvenue à la  revue LES BAHÁ'ÍS-- hébergé par www.bahai.com

Un regard sur la Communauté Mondiale de la Foi Bahá'íe

Précédente Accueil Suivante


A propos de :

La Revue Les Bahá'ís


Accueil :
Page de Couverture

Sommarie : Sommario
bullet.gif (837 bytes) Les Bahá'ís
bullet.gif (837 bytes) L'Unité dans la
diversité
bullet.gif (837 bytes) Bahá'u'lláh
bullet1.gif (837 bytes) Religion, éthique et
société
bullet1.gif (837 bytes) Les principes
spirituels
bullet1.gif (837 bytes) Un système 
d'organisation
mondiale
bullet1.gif (837 bytes) Le chemin parcouru
en un siècle
bullet1.gif (837 bytes) Vieux problèmes et
solutions nouvelles
bullet1.gif (837 bytes) Vers un nouvel ordre
mondial

Consultation
Décision collégiale

Les organes administratifs de la Foi bahá'íe à tous les niveaux utilisent une méthode particulière de prise de décision fondée sur le consensus et connue sous le nom de "consultation".

Les principes de la consultation ont été énoncés dans les Ecrits de Bahá'u'lláh et, comme ils permettent la recherche de la vérité, ils offrent un large champ d'application. En fait, les Bahá'ís les jugent utiles presque chaque fois qu'une décision en groupe ou une activité collégiale est nécessaire. Ces principes sont appliqués non seulement dans les institutions de la Foi mais aussi dans les entreprises personnelles des Bahá'ís, les écoles qu'ils gèrent et les décisions quotidiennes des familles bahá'íes.

"En vérité, je vous le dis, voici le jour où l'humanité peut contempler le visage et entendre la voix du promis de Dieu" Bahá'u'lláh

Le but intrinsèque de la consultation est de réunir un consensus entre les différents membres élus en évitant de les diviser. Elle encourage l'expression des diverses opinions et empêche les luttes d'influence si fréquentes dans les systèmes traditionnels de prise de décision.

La consultation bahá'íe repose sur les principes suivants:

L'information sera puisée à toutes les sources différentes possibles en recherchant la diversité des points de vue. Il faudra sans doute faire des recherches particulières pour connaître le point de vue de spécialistes comme des juristes, des médecins ou des scientifiques. Il faudra peut-être aussi chercher des informations en dehors des spécialités traditionnelles ou s'efforcer de prendre en compte le point de vue des membres de la communauté appartenant à des milieux différents.

Pendant la discussion, les participants doivent s'efforcer d'être aussi francs et honnêtes que possible, tout en manifestant un intérêt courtois pour le point de vue des autres. Les attaques personnelles, les ultimatums et les déclarations blessantes seront évités.

Lorsqu'une idée est soumise, elle devient aussitôt la propriété du groupe. Bien que ce principe paraisse simple, il est peut-être ce qu'il y a de plus important dans la consultation. En effet, toutes les idées cessent d'être la propriété d'un individu, d'un sous-groupe ou d'une circonscription. Ce principe encourage les idées qui correspondent à un désir sincère de servir et non celles qui répondent à un souci de gloire personnelle ou de constitution de clans.

Le groupe s'efforce de recueillir l'unanimité mais un vote majoritaire peut intervenir pour conclure et prendre la décision. Un aspect important de ce principe est que lorsqu'une décision est prise, il incombe au groupe tout entier de la respecter dans l'unité - quel que soit le nombre de ceux qui lui ont apporté leur soutien.

Dans ces conditions, il ne peut y avoir de rapport "minoritaire" ou de "position de l'opposition". Les Bahá'ís pensent plutôt que si une décision est mauvaise, l'évidence apparaîtra au moment de sa mise en œuvre - mais seulement si le groupe qui l'a prise et, en fait, l'ensemble de la communauté, la soutient sans réserve.

Il résulte de cette volonté d'unité que si une décision ou un projet échoue, la faute en revient à l'idée elle-même et non à un manque de soutien de la communauté ou à l'acharnement de leurs opposants.

Le principe, une fois encore, est inspiré par la reconnaissance du pouvoir de l'unité. Le fils de Bahá'u'lláh, Abdu'l-Bahá, a dit que les Bahá'ís devaient toujours essayer de trouver un accord :

"S'ils sont d'accord sur un point, même s'ils sont dans l'erreur, cette situation est préférable à celle d'être dans le vrai mais en désaccord ; car ce désaccord contribuera à la destruction de l'édifice divin. Si une partie du groupe qui aurait raison montrait son désaccord, cela entraînerait des milliers d'erreurs, mais si elle montre son accord même si les deux parties sont dans l'erreur, c'est dans l'unité que la vérité se fera jour et l'erreur se corrigera."

" Celui qui est votre Seigneur, le très Miséricordieux, nourrit en son cœur le désir de voir la race humaine ne faire qu'une seule âme et qu'un seul corps"  Bahá'u'lláh

Suivante:


"Extrait de la brochure Les Bahá'ís, publiée par la Communauté Internationale  Bahá'íe".


Précédente  |  Vers le haut   |  Suivante

Le site miroir de la revue Les Bahá'ís


Un groupe bahá'i en consultation à Guadalajara, Mexique.


 

 

 

 

© Depuis 1997 www.bahai.com

Merci de votre visite