Retour à www.bahai.com

1- 800 - 22 - UNITE

Pour plus d'information sur la Foi Bahá'íe aux Etats Unis

Bienvenue à la  revue LES BAHÁ'ÍS-- hébergé par www.bahai.com

Un regard sur la Communauté Mondiale de la Foi Bahá'íe

Précédente Accueil Suivante


A propos de :

La Revue Les Bahá'ís


Accueil :
Page de Couverture

Sommarie : Sommario
bullet.gif (837 bytes) Les Bahá'ís
bullet.gif (837 bytes) L'Unité dans la
diversité
bullet.gif (837 bytes) Bahá'u'lláh
bullet1.gif (837 bytes) Religion, éthique et
société
bullet1.gif (837 bytes) Les principes
spirituels
bullet1.gif (837 bytes) Un système 
d'organisation
mondiale
bullet1.gif (837 bytes) Le chemin parcouru
en un siècle
bullet1.gif (837 bytes) Vieux problèmes et
solutions nouvelles
bullet1.gif (837 bytes) Vers un nouvel ordre
mondial

Bahá'u'lláh
Messager divin

Les Ecrits de Bahá'u'lláh offrent des réponses aux questions théologiques et philosophiques qui tourmentent l'humanité depuis l'aube des temps, à savoir : "Qui est Dieu ? Qu'est ce que le bien ? Pourquoi sommes-nous sur terre ?" Bahá'u'lláh pose également les questions qui ont préoccupé les penseurs du XXe siècle; il examine les motivations fondamentales de la nature humaine, et répond à la question de savoir si la paix universelle est possible. Il explique comment Dieu pourvoit à notre sécurité et à notre bien-être

Au milieu du siècle dernier, l'un des cachots les plus célèbres du Proche-Orient était la "Fosse noire" de Téhéran. Ancien réservoir souterrain d'un bain public, il n'avait qu'une seule ouverture en contrebas d'un escalier en pierre de trois volées de marches. Les prisonniers, recroquevillés dans leurs excréments, y croupissaient dans l'obscurité opaque, le froid souterrain et la puanteur.

C'est dans ce lieu sinistre qu'un homme, comme les autres en apparence, va être appelé par Dieu pour apporter à l'humanité une nouvelle révélation religieuse ; nous sommes en 1852. Cet homme est un noble persan, connu aujourd'hui sous le nom de Bahá'u'lláh ; c'est en prison, les pieds et le cou enchaînés, qu'il reçut la vision du plan de Dieu pour l'humanité.

Cet événement est comparable à ces grands moments de l'histoire où Dieu se révéla à ses premiers messagers : celui où Moïse se tint devant le buisson ardent; où Bouddha reçut la Révélation sous l'arbre Bodhi; où le Saint-Esprit, sous la forme d'une colombe, descendit sur Jésus et enfin celui où l'archange Gabriel apparut à Mohammad.

"Et comme il ne saurait y avoir de lien direct entre le seul vrai Dieu et sa création, et que rien de commun ne peut exister entre l'Eternel et le transitoire, le contingent et l'Absolu, Dieu a ordonné qu'à tout âge et à chaque dispensation, une âme pure et sans tache soit manifestée dans les royaumes du ciel et de la terre"   Bahá'u'lláh

Les événements de la "Fosse noire" vont être à l'origine d'une révélation religieuse qui, 40 ans durant, produira des centaines de volumes de livres, épîtres et lettres qui constituent aujourd'hui le fondement de l'écriture sacrée de la Foi bahá'íe. Dans ces Ecrits, Bahá'u'lláh esquisse le cadre de la reconstruction de la société humaine à tous les niveaux : spirituel, moral, économique, politique et philosophique.

Dans le passé, les messagers de Dieu ont la plupart du temps délivré leurs messages à l'humanité par les discours ou les sermons; ces messages ont été rapportés par un tiers, parfois de leur vivant, d'autre fois à travers la mémoire de leurs disciples. Toutefois, le fondateur de la Foi bahá'íe a lui-même pris sa plume pour transmettre à l'humanité la Révélation qui lui a été faite. Il a aussi dicté son message aux croyants qui remplissaient auprès de lui le rôle de secrétaires.

Bahá'u'lláh ne s'est pas contenté de poser les éternelles questions théologiques et philosophiques qui, de tout temps, tourmentent les hommes - comme "Qu'est-ce que Dieu? Qu'est-ce que le bien ? et Pourquoi sommes-nous sur terre?" Il a examiné aussi les questions qui ont préoccupé les penseurs du XXe siècle: "Qu'est-ce qui motive la nature humaine ? Une paix réelle est-elle possible ? Dieu se soucie-t-il encore des hommes ?"

Ses paroles ont inspiré la communauté mondiale bahá'íe qui en a découvert les implications morales et y a puisé son énergie créatrice.

Bahá'u'lláh, dont le nom, en arabe, signifie "La Gloire de Dieu", est né le 12 novembre 1817 à Téhéran. Fils d'un ministre aisé, Mírzá Buzurg-i-Núrí, il s'appelait de son vrai nom Husayn-Ali et ses ancêtres remontaient aux grandes dynasties de l'Iran impérial. Jeune homme, Bahá'u'lláh mène une vie princière, recevant une éducation essentiellement axée sur l'équitation, l'escrime, la calligraphie et la poésie classique.

En octobre 1835, Bahá'u'lláh épouse Ásíyih Khánum, fille d'un autre noble. Ils ont eu trois enfants : un fils, Abdu'l-Bahá, né en 1844, une fille Bahiyyíh, née en 1846 et un fils, Mihdí, né en 1848.

Bahá'u'lláh refuse la carrière ministérielle qui lui était ouverte et préfère consacrer son énergie à diverses actions humanitaires qui lui ont valu le nom de "Père des pauvres". Cette existence privilégiée prend rapidement fin après 1844, lorsque Bahá'u'lláh devient l'un des chefs de file du mouvement bábí.

Précurseur de la Foi bahá'íe, le mouvement bábí a balayé l'Iran comme un ouragan et a déclenché de violentes persécutions de la part des autorités religieuses. Après l'exécution de son Fondateur, le Báb, Bahá'u'lláh est arrêté et emmené à Téhéran, pieds et cou enchaînés. Des membres influents de la cour et du clergé réclamaient la peine de mort. Mais Bahá'u'lláh, que sa réputation personnelle, la position sociale de sa famille et les protestations d'ambassades occidentales protégeaient, y échappe.

On le jeta dans la célèbre "Fosse noire" ou Siyah-Chal, en persan. Les autorités espéraient qu'il y trouverait la mort. Au contraire, ce cachot devint le lieu d'une nouvelle révélation.

"C'est là l'immuable foi de Dieu, éternelle dans le passé, éternelle dans l'avenir"    Bahá'u'lláh

Pendant les quatre mois passés dans la "Fosse noire", Bahá'u'lláh réfléchit à l'étendue de sa mission. "Je n'étais qu'un homme comme les autres, endormi sur ma couche, lorsque le souffle du Tout-Glorieux est passé sur moi et m'a donné la connaissance de tout ce qui est…" "Cela ne vient pas de moi mais de Celui qui est Tout-Puissant et Omniscient. Et il m'a enjoint d'élever la voix entre le Ciel et la Terre..." Suivant


"Extrait de la brochure Les Bahá'ís, publiée par la Communauté Internationale  Bahá'íe".


Précédente  |  Vers le haut   |  Suivante

Le site miroir de la revue Les Bahá'ís


Entrée du tombeau de Bahá'u'lláh.

Mírzá Buzurg-i-Núrí, père de Bahá'u'lláh . La seule photo de Bahá'u'lláh qui existe est une photo de passeport prise en 1868. On peut la voir aux Archives internationales du Centre mondial bahá'í à Haïfa.

Bahá'u'lláh a vécu dans cette maison d'Andrinople (Edirne) pendant près de cinq ans avant son dernier exil dans la prison de Saint-Jean-d'Acre.


 

 

 

 

© Depuis 1997 www.bahai.com

Merci de votre visite